Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Mar

quatre-vingt-dix-neuvième nuit

Publié par Raphaële Bruyère

IMGP6957-copie.jpg


Un mandarin était amoureux d'une courtisane. " Je serai à vous, dit-elle, lorsque vous aurez passé cent nuits à m'attendre assis sur un tabouret, dans mon jardin, sous ma fenêtre." Mais, à la quatre-vingt-dix-neuvième nuit, le mandarin se leva, prit son tabouret sous son bras et s'en alla.

 

 

Roland Barthes : Fragments d'un discours amoureux, éditions du Seuil, 1977, 50.

 

Commenter cet article
F

Waw, chouette site, je vous remercie pour votre partage et je partage entièrement votre opinion ! Permettez-moi d\'insister, votre billet est sincèrement bien bon, il me faut maintenant parcourir
le reste de votre blog. C\'est mon tout premier commentaire ici et je reviendrai régulièrement sur ce site !


Répondre
B

T'es où ? ça bouge plus ici. Bisous.


Répondre
E

le mandarin est aussi au oideau genre pinson sautillant beaucoup .Bisous


Répondre
H

"ouf" fit la courtisane en dégustant un kumquat (agrume, on le sait, de la famille donc , des mandarines)


Répondre

Archives

À propos