Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 Oct

Là donc

Publié par Raphaële Bruyère



IMGP3069-001-pola.jpg

Là donc

Un hêtre de 43 mètres

Debout vieux

Là donc

Un pigeon que personne

Entrailles bitume ailes déployées

Nulle part être là donc

Sous le duvet une entaille

Herbes, mousses, blés couchés.

Là donc

Plus possible la pluie n'embrasse plus ni le soleil

Là donc vide soupir en trop chaise de trop

Les chocottes au galop de pas possible

Prendre encore le meilleur du pire

Cheveux au vent dégarni

Là donc

L'amour du dimanche en survêtement à rayures

Roses absentes du vase les bras ouverts

Là donc vide encore !

 



Commenter cet article
R

Merci à vous, M. et ne me demandez pas pardon. C'est bon. J'ai un grand plaisir à savoir que des personnes apprécient ce que j'écris. Les inquiétudes annoncent le mois de novembre prochain où il
nous faudra bien trouver - pour ceux qui n'en ont pas - une cheminée bien accompagnée et les belles étincelles de notre/ma irrépressible capacité au bonheur. Merci infiniment à vous. Donc.

Les tendresses de BT, je les prends et les retourne au milluple !


Répondre
M

Bonjour, Raphaële.
Je lis votre blog depuis bientôt un an. Ne le commente plus, ayant vite compris que ces échanges superflus n'étaient pas vraiment votre cup of tea. Mais le soudain changement de ton m'oblige un peu
à rompre le silence. Comme une nouvelle couleur... Elle s'accorde bien à la saison. Réveille, dedans, au coeur, quelques inquiètudes. C'est étrange. Et toujours aussi agréable à lire.
Pardon pour ces quelques mots et surtout, surtout, merci.


Répondre
B

Bisous tendres.


Répondre

Archives

À propos