Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 Dec

anamnèses - repas et toutes ces sortes de choses

Publié par Raphaële Bruyère

IMGP4260--3.jpg
Et la porte claque encore.
Elle va s’ouvrir encore et bailler encore.
La porte se ferme et
s’ouvre, c’est incessant.

 

Le bouillon bouillonne et j’en fais une soupe.
Je n’en aurais jamais assez soupé, j’ai bien peur.
Mille saveurs s’infiltrent déjà jusque là.

 

J’ai la cocotte qui explose à la minute.
J’ondule les filets de ma bave.
Et je lèche affamée ton court bouillon.

 

Fredonnons le petit air de rien,
Nous verrons où le refrain mènera

Et nulle part mettre le point.




Commenter cet article
B
Restituer au souvenir toute la finesse de son grain...;)

"Le bouillon bouillonne" tant mieux.
Répondre

Archives

À propos